« Un homme d'action ne veut pas une morale pour parler mais une éthique pour la vie. »
         Professeur Henri Hude
Accueil Le Réseau Ne pas rester seul : l’importance des réseaux pour l’entrepreneur.

postheadericon Ne pas rester seul : l’importance des réseaux pour l’entrepreneur.

Ne pas rester seul ! Ce conseil peut sembler trivial. Pourtant, le créateur d’entreprise peut être plus facilement qu’il ne le pense victime d’un repli sur lui-même. Tantôt parce que les débuts sont difficiles, et l’on n’aime rarement exposer ses problèmes à autrui, tantôt, à l’inverse, parce que la création se passe bien et que l’on est submergé de travail.

Si le danger du « rester seul » est réel, voici quelques conseils pour l’éviter, et pour découvrir le bien fondé d’une démarche réseau.

I – Pourquoi s’intéresser aux réseaux ?


Avant de répondre à cette question, une remarque liminaire : pour bien aborder le sujet des « réseaux relationnels », il faut se départir de l’image négative (qui n’est d’ailleurs que franco-française) des réseaux. Même si des dérives existent, l’immense majorité de ceux-ci (clubs, associations, instituts, fondations…) sont des structures composées de gens comme vous et moi qui cherchent à progresser dans un esprit positif de partage et d’équité. Et ce sont des structures passionnantes.

Pourquoi ? D’abord, parce que s’intégrer à des réseaux est le meilleur moteur de l’ouverture. Les réunions régulières (petits-déjeuners, conférences, rassemblements amicaux…) sonneront comme autant de piqûres de rappel pour l’entrepreneur qui serait aspiré par la surcharge de travail ou la tentation de l’isolement.

Ensuite les réseaux sont les outils de veille les plus perfectionnés qui soient. C’est au sein de vos réseaux professionnels que vous apprendrez le plus de choses sur votre secteur, l’état du marché, vos concurrents, les innovations… Les clubs professionnels de votre école seront, par exemple, des endroits idéaux pour capter ce genre d’informations. Le lien créé par le fait d’avoir fait la même formation contribuera à faciliter les échanges.

Le réseau permet également de partager ses expériences, ses doutes, ses craintes, dans un cadre de confiance. « Avoir une écoute impartiale n’est pas facile », me confiait récemment le directeur général d’une moyenne entreprise. C’est au sein de l’Association pour le management (APM) qu’il a pu parler de ses difficultés auprès de pairs qui, comme lui, ont connu des hauts et des bas.

C’est lorsque l’on sort de formation que l’on peut prétendre être à la pointe et connaître les meilleures techniques de son domaine. Mais cela ne dure pas. Rares sont les réseaux professionnels qui ne vous proposent pas à juste titre des formations adaptées. A l’heure où l’on fait de moins en moins confiance à quelqu’un que l’on ne connaît pas, l’appartenance à un réseau peut vous donner la recommandation utile qui peut faire la différence par rapport à un concurrent. Appartenir à la structure représentative de votre domaine est un gage de sérieux, de confiance, de crédibilité, et « tranquillisera » vos clients, surtout si vous débutez une affaire et manquez de références et de notoriété. Le réseau, par exemple, votre fédération professionnelle, est un outil de défense de vos intérêts. Vous y trouverez les avocats et autres experts qui pourront rapidement (le temps c’est de l’argent) vous renseigner sur un problème délicat.

Je n’oublie pas le plus important : le réseau est aussi un endroit pour faire des affaires. Même si en France, une certaine pusillanimité fait qu’un réseau doit forcément se parer des idéaux les plus nobles (faire progresser la profession, défendre ses membres, hisser hauts les couleurs du domaine…), un bon réseau professionnel devra aussi vous ouvrir des portes vers le « business ». Mais attention, choisissez bien votre réseau professionnel : ne cherchez pas des prospects dans des clubs « humanitaires ». Par exemple, au sein des Clubs services (Rotary, Lions…) laissez votre costume de commercial au placard. Cet inventaire n’est pas exhaustif. Un réseau est un outil multiforme qui vous servira selon vos besoins. Mais encore faut-il trouver le bon club ou la bonne association.


II – Comment choisir son réseau ?


L’idéal est de se faire recommander un réseau par un ami ou une relation qui vous connaisse bien et qui pourra vous y introduire. Vous gagnerez beaucoup de temps. Si vous n’avez pas cette chance, voici quelques éléments sur lesquels porter votre attention :

- Choisissez la proximité. Un club qui tient ses réunions à plus d’une heure de votre domicile ou lieu de travail est à proscrire. L’assiduité est importante.

- Vérifier les travaux réalisés. Ce ne sont pas forcément les clubs ayant la meilleure visibilité qui sont les plus actifs.

- Jugez sur pièce. Ne vous fiez pas uniquement à ce que dit le site qui, comme toutes les « vitrines », aura pour fonction de vous vanter le meilleur. Allez sur place. Rencontrez les membres.

- Vérifiez qui finance le club. Sont-ce les cotisations des membres ? Quelques entreprises sponsors ? Des généreux donateurs ? Des ventes ? Autant de modes de financement qui seront des indications précieuses.

- Estimez la taille réelle du réseau. Mais ne soyez pas trop gourmand. Un bon cercle de quelques dizaines de contacts vous sera certainement plus utile que le grand réseau puissant et influent où vous aurez du mal à faire votre place.

Imaginons que vous ayez jeté votre dévolu sur un club professionnel. Quelle place y tenir ?


III – Comment s’investir à bon escient ?


Avant toutes choses, cassons une autre idée reçue : il n’y a pas de profil idéal pour avoir sa place dans les réseaux. Ni l’âge ni la condition sociale ni le niveau d’études ne sont des critères sélectifs pour bien faire du réseau.

Commençons par l’âge : La jeunesse n’est pas un handicap. Au contraire, tous les clubs et associations cherchent des « petites mains » pour prendre les notes en réunion, faire les comptes rendus ou animer le site Web. Il y a toujours des places intéressantes à prendre. Faire du réseau, c’est comme faire du sport. On peut en faire à tout âge. Mais c’est plus facile quand on commence tôt.

Il n’y a pas non plus de profil psychologique prédisposant particulièrement au réseau. Si, bien sûr, un esprit ouvert, altruiste, saura plus facilement se créer des liens, une personne plus introvertie saura en revanche être plus proche de ses quelques contacts et sans doute mieux les entretenir.

Le maître mot est : investissez-vous ! Un carnet d’adresses n’est pas un réseau. C’est une liste de contacts. Ce qui va transformer un annuaire « inerte » en un outil réseau performant, c’est l’énergie que vous allez mettre à faire vivre vos contacts : les rappeler régulièrement, les inviter à déjeuner… Bref, c’est l’action.

Dernier conseil, gérez bien votre temps. Un réseau est rapidement chronophage. Sachez dire « non » à trop de sollicitations !


En conclusion…


Qu’en conclure ? S’il vous avez l’impression que l’investissement dans un réseau n’est pas fait pour vous, laissez-moi vous proposer un dernier argument. Il me semble que la création d’entreprise et le développement de réseaux sont très proches. Tous deux impliquent beaucoup d’interactions. Tous deux sont des domaines où il n’y a pas d’acquis. Dans les deux cas, il faut travailler avec constance avant d’en récolter les fruits.

Une image me semble porteuse de sens. Je vois le « réseauteur » comme un jardinier. Il cultive sans cesse son jardin, enlève régulièrement les herbes indésirables et taille ses arbres. Pourtant, chaque printemps il doit recommencer. Car la marche du temps fait oublier les soins prodigués l’année précédente. Les meilleurs réseaux sont ceux que vous entretiendrez avec plaisir, sans peine, parce que vous aimez cela… comme votre entreprise !


Auteur


Mr Jérôme Bondu

Directeur de la société Inter-Ligere, veille & intelligence économique

http://www.inter-ligere.fr

Président du Club IES (IAE de Paris Alumni)

http://bit.ly/Y4tkmN

Auteur du livre "Voyages aux pays des Réseaux Humains"

http://amzn.to/jeromebondu

Animateur de l'émission "Stratégie & Intelligence Economique" d'ActuEntreprise

http://bit.ly/actuentreprise_IE

 

Abonnez-vous gratuitement à une ou plusieurs de nos Lettres de Diffusion. Vous recevrez alors régulièrement l'Actualité et les Promotions de Capaloe.

Lettres de Diffusion
Bulletin d'abonnement

Cochez et complétez les champs suivants :
L'Actualité
Les Promotions
Le Réseau
Formation
Open Buisness
Puis cliquez sur l'un des deux boutons ci-dessus.